21/112016

Burkina Faso Raymond Loewy
2016

Categories : à voir | accueil | actu | dp-projets 2016-17 | évènement | Partenariats

Design d'espace et Design de produits

Burkina Faso Raymond Loewy

Désenclavement électrique des villages de brousse du Burkina Faso

L’Afrique en général et le Burkina Faso en particulier observent depuis longtemps déjà le phénomène d’exode rural mais comme partout, loin des siens, la communication, reste un besoin fondamental surtout lorsque désormais la technologie la permet. Si les opérateurs téléphoniques ont su exploiter ce besoin en s'implantant au plus profond des villages de brousse, c'est une action aussi banale que de recharger la batterie de son appareil qui fait défaut. En effet, nombreux sont les villages qui souffrent encore d'un véritable enclavement électrique.

  

Désenclavement électrique des villages de brousse du Burkina Faso

 L’Afrique en général et le Burkina Faso en particulier observent depuis longtemps déjà le phénomène d’exode rural mais comme partout, loin des siens, la communication, reste un besoin fondamental surtout lorsque désormais la technologie la permet. Si les opérateurs téléphoniques ont su exploiter ce besoin en s'implantant au plus profond des villages de brousse, c'est une action aussi banale que de recharger la batterie de son appareil qui fait défaut. En effet, nombreux sont les villages qui souffrent encore d'un véritable enclavement électrique.
Il semblerait que les compétences réunies de design de produits et de design d'espace de nos étudiants associé à l’expérience de Vincent Baïlou* et de François Azambourg**, permettraient de palier cette situation.
Il leur est demandé de réfléchir à la création d'une station de rechargement électrique pour village de brousse. Cette station sera exclusivement alimentée par l'énergie solaire et devra pouvoir être produite sur place (au Burkina Faso) en plusieurs exemplaires de façon à pouvoir potentiellement offrir ce service à de nombreux villages isolés. 
Cette unité de rechargement sera triplement profitable aux villages. Si celle-ci assurera le rechargement à la demande des téléphones mobiles mais aussi, des radios, des lampes ou tout appareil chargeable en basse tension, elle produira également l'énergie suffisante pour permettre un éclairage nocturne du site (il fait nuit noire à 18h) et assurera une troisième fonction que chaque groupe de travail prendra soin de déterminer.
Les intervention de nombreux spécialistes dont le secrétaire général de la région du Plateau Central, le responsable de la coopération décentralisée Burkina - Limousin et Saturnin Dambré, étudiant burkinabé au lycée G. Roussillat de St-Vaury spécialiste en électricité photovoltaïque, permettront à nos étudiants d’appréhender le contexte de brousse et de ne pas rencontrer l’écueil stylistique simulant une fausse typologie brousse ni de prendre des dehors trop européanisant afin qu'elle ne soit considérée comme une résurgence trop globalisante.

* Vincent Baïlou
Artiste autodidacte né en 1978, Vincent Baïlou a fait son apprentissage au Centre National d'Artisanat d'Arts. Sa rencontre avec le sculpteur français TANGUY, qui le fait venir à Lyon, sera décisive dans sa carrière artistique. C'est devant les magasins de meubles de cette ville que naît sa vocation de designer ou plutôt de "sculpteur de meubles". Ses créations : fauteuils, canapés, lampes sont d'une modernité sans détour bien qu'inspirées de thèmes traditionnels. Après une première exposition en 1994 à Lyon, il participe deux années consécutives à la Biennale internationale du Design de Saint-Étienne. De 2001-2002, il a bénéficié d'une bourse d'étude à l'école des Beaux-arts de Saint-Étienne (France) et puis en 2002-2003 à l’École Boulle à Paris. 
D’œuvres en bois s'inspirant profondément du mobilier traditionnel burkinabè (bancs, chaises basses), il passe à des créations beaucoup plus universelles que l'on a pu découvrir à l'occasion d'une exposition dans la galerie Nuances en juin 2004. En effet, son essence africaine est toujours bien là et c'est même le ferment, le liant, de toutes ses créations. 

**François Azambourg
Lauréat de la Villa Médicis hors les Murs en 2003, du Grand Prix du Design de Paris en 2004, lauréat du concours du Musée des Arts Décoratifs, trois fois lauréat du concours Top Plastique, Créateur de l’Année au Salon du Meuble-Paris en 2009, François Azambourg a participé à de nombreux salons et expositions autour du monde, où il a présenté des projets pour les plus grands éditeurs, dont Capellini, Hermès, Domeau & Pérès, Poltrona Frau, Ligne Roset/Cinna, pour ne citer que ceux-là. Son travail est aussi exposé à la Galerie R’Pure à New York depuis 2010.
À la fois inventeur et designer, François Azambourg consacre son travail à l’alliance des techniques et l’art propre aux arts appliqués. Il est tout entier tourné vers la simplicité et la légèreté, et n’hésite pas à prendre l’univers des objets à contre-courant des habitudes. 
François Azambourg rompt radicalement avec les concepts modernes de dissociation entre structure et enveloppe, pratiquant des croisements disciplinaires, partageant sa vie avec des matériaux composites élaborés, sans perdre de vue les richesses de la nature.
L’autre caractéristique de son travail est sa capacité à réviser globalement la matérialité de l’objet par rapport à sa fonction, à partir de constats au départ très simples.

 SAM 5779

 maquette planche contact

  

Intervention de François Azambourg et Vincent Bailou

plaquette conf

Une conférence animée par François Azambourg et Vincent Bailou ouverte au public a ouvert le travail de suivi de projet des deux designers sur les sections de Design de produits et Design d'espace.

IMG 0428

Articles de presse :
FR3 18/11/2016
La Montagne 07/12/2016
Le Populaire du centre 07/12/2016
La Montagne 04/01/2017 
Rectorat de Limoges
La Montagne 18/01/2017