15/092017

Workshop Tuilerie de Pouligny
2017

Categories : à voir | accueil | dp projets 2017-18 | actu | dp-projets 2016-17 | évènement | projets

 

Retour à la terre :

Un site :
L'histoire de la céramique est aujourd'hui fortement associée, en Limousin, à la porcelaine et à son essor du XVIIe siècle à nos jours. Mais une frange du travail de l'homme et de l'argile à longtemps été occultée dans l'histoire régionale. Cette histoire
conte la mémoire des tuiliers. des briquetiers et des potiers qui ont depuis la période gallo-romaine œuvré en Limousin et plus particulièrement en Creuse. L'histoire de ce département, elle aussi. a oublié. au profit des maçons de la Creuse qui partirent travailler à Paris. Lyon, Bordeaux, le récit de ces hommes qui travaillèrent au développement de leur territoire.
La mémoire a aujourd'hui fait disparaître ces derniers de la mémoire collective. C'est ce travail de mémoire qui est aujourd'hui engagé sur un territoire où la dernière tuilerie a fermé ses portes en 1972. achevant ainsi une histoire commencée en 200 apr. J.C L'activité potière, si elle existe toujours, est devenue plus marginale. Pourtant ce sont des gestes, des savoir-faire, une économie, des migrations de population au sein du département et sur l'essor d'un matériau et sa chute dans les années 1970 que l'écomusée de la Tuilerie de Pouligny vise aujourd'hui à sauvegarder.
1200_550

Dans d'immenses bâtiments à l'architecture étonnante, le feu est vivant et la Tuilerie aussi. Plusieurs fours y sont construits afin d'expérimenter des types particuliers de cuisson (four canadien, coréen, gallo-romain, anagama, raku ... ). La Tuilerie
accueille régulièrement des artistes d'autres pays, d'autres continents, chacun y apportant sa technique et laissant sa trace. Le site, en alliant le savoir-faire des anciens aux connaissances et performances actuelles participe tant à la conservation
d'un patrimoine ancestral qu'au développement de la céramique contemporaine.

Un matériau :
S'il existe différentes sortes d'argiles, c'est avec le grès de Saint-Amand que les étudiants ont fait connaissance. Cette argile est une terre assez résistante, au grain fin et à la texture compacte et dense qui, une fois cuite, ressemble à la pierre. Argile naturelle extraite de la carrière de St-Amand en Puisaye, cette argile est la plus connue des potiers français.

Un designer :
adrienIssu du milieu de l'art contemporain et de !architecture, Adrien De Melo est un jeune designer français qui compte. Contacté par Louis Vuitton, il réalise une scénographie hommage à  Archigram. qui donne naissance à son système de rangement modulable Upside Dawn. Imprégné par ses expériences dans l'art (scénographie, production d'expositions. .. ) et l'architecture, il crée des objets-sculptures.
Il joue sur la matière et imagine toujours des formes surprenantes. il est désormais édité par la Galerie BSL pour laquelle il a réalisé de nombreuses expositions.
"J'aime penser les espaces et les objets comme des architectures simples. sobres et chaleureuses qui donneraient à lire, en un clin d’œil à la fois leur construction intime et l'idée d'une possible fiction.,Chaque projet est pour moi un moment d'expérimentations et de métaphorisation du bel ouvrage où. dans un point d'équilibre qui est aussi un point de rupture. se révèle la force des matières et des formes engagées. Le jeu avec les limites formelles et techniques du design. de l'architecture et de l'art en est la clé de voûte."

Un céramiste :
DSC03452Installé à Saint-Goussaud. Jean-Luc Beek situe son travail entre art et artisanat. Ses pièces sont toutes uniques, revêtant des formes originales aux couleurs très travaillées, fruit des
engobes aux oxydes. Jean-Luc Beek est rigoureux et exigeant avec ses productions, son travail est vivant et évolue avec le temps dans un profond respect de la matière première, le grès. C'est après une cuisson au sel en four à bois à la Tuilerie de Pouligny que ses créations prennent leurs couleurs pour un fondu très esthétique.

 

 

 

 

Des étudiants :
Nouveaux arrivants pour 26 d'entre eux en BTS Design de produits, accompagnés de la deuxième année de BTS, encadrés par l'équipe pédagogique., les étudiants sont restés 4 jours en totale immersion sur les lieux pour créer leurs pièces, et deux jours réservés à la cuisson dans un deuxième temps.

 Cuisson :

Partenaires :
AFDET Limousin
Tuilerie de Pouligny
Académie de Limoges

Presse :
La montagne 16-09-2017